• La naissance de la Wilaya 6 dans le sang ou l'assassinat d'Ali Mellah

    Si Chérif Ben Saïdi, 1961Si l’histoire est moins connue que celle de Melouza elle n’en conduisit pas moins à un affrontement où une fois de plus Kabyles et Arabes allaient s’entre-tuer.
    Cette fois, les Kabyles feront les frais de l’opération, qui se soldera par plus de mille morts et le ralliement spectaculaire de Si Chérif que les stratèges en chambre du service d’action psychologique -experts en propagande- présenteront comme l’un des plus «glorieux» harkis de l’armée française. A leur décharge personne ne connaissait à l’époque la réalité.
    Elle était particulièrement sordide et expliquait pourquoi la wilaya 6, qui dans l’organisation de la révolution algérienne «couvrait» les immenses territoires du Sud, ne parvenait pas à développer une activité semblable à celle des autres zones. Et pourtant, depuis 1956, cette région du Sud recelait la plus grande richesse de l’Algérie: le pétrole. Depuis qu’il avait jailli à Hassi-Messaoud et que les sondages avaient appris au monde qu'il s’agissait d’un des plus importants gisements jamais découverts, des intérêts énormes étaient en jeu. Et il devenait essentiel pour le F.L.N. de manifester sa présence dans la région des prospections.
    Depuis le déclenchement de la révolution cette zone posait un problème. Les six «Chefs historique» qui avaient partagé le territoire algérien en six zones -appelées plus tard wilayas- n’avaient pu, faute d’élément de classe en qui ils eussent confiance, attribuer un chef à la zone saharienne.

    Deux ans plus tard, au congrès de la Soummam, la wilaya 6 avait été placée sous les ordres d’Ali Mellah, un Kabyle du premier maquis de Krim Belkacem. Ali Mellah, avant de descendre vers le Sud -où de sérieux ennuis l’attendaient car c’est sur ces immenses territoires que Bellounis, chassé de Kabylie, avait essaimé ses groupes M.N.A.-, avait constitué son état-major et recruté ses troupes de choc en Kabylie. Il fallait environ douze cents hommes disséminés dans les grands centres du Sud -Djelfa, Laghouat, Bousaada, etc.- pour réduire les M.N.A. et amener la population à embrasser la cause du F.L.N. Le C.C.E., état-major clandestin de la révolution -qui se préparait à la «bataille d’Alger»-, lui avait donné carte blanche pour organiser son expédition. Ali Mellah, combattant courageux mais piètre psychologue, choisit comme adjoint un certain Amor, rouquin aux yeux clairs que l’on appelait « Rouget ». Ali Mellah ne pouvait plus mal tomber. Stupide, jouisseur et cruel, Rouget allait être la source de tous les drames de la wilaya 6.

    Dès son arrivée dans le Sud, Ali Mellah recruta des hommes pour le F.L.N. et fit encadrer ses premières troupes par ses compagnons kabyles. Et aussitôt les accrochages commencèrent.

    La population des territoires du Sud, composée de purs Arabes, était peu satisfaite de se voir dirigée par des Kabyles. D’autant que ceux-ci, et Rouget en particulier, n’évitaient pas une erreur. Non seulement entre eux ils continuaient de parler kabyle, langue inconnue des Arabes, mais encore ils traitaient leurs nouvelles troupes du haut de leur supériorité. Pour les Arabes c’était une injure caractérisée. Des «étrangers» leur donnaient des ordres et Rouget ne se privait pas de leur répéter: «Il a fallu que ce soient des Kabyles qui viennent chez vous vous libérer...»
    En outre cet individu auquel Ali Mellah avait donné bien légèrement sa confiance ne se contentait pas d’injurier ses subordonnés arabes. Se débarrassant du carcan puritain qui enserrait les troupes de l’A.L.N. dans les autres wilayas, Rouget avait obtenu par la terreur que chaque village où il passait la nuit lui abandonnât la fille de son choix. C’était oublier le proverbe qui dit: «L’Arabe du Sud n’a pour fortune que son cheval, son fusil et son honneur». Il acceptait de donner le fusil à l’A.L.N. pour lutter contre la France, le cheval aussi car il participait à la lutte pour l’indépendance. Mais la fille, non! C’en était trop! F.L.N. ou pas.

    Ali Mellah, comprenant son erreur de tactique, avait renversé la vapeur et avait su capter rapidement la confiance de certains notables du Sud. Pour conquérir celle de toute la population il fallait se débarrasser de Rouget qui maintenant avait constitué une véritable «bande kabyle» et pressurait les villages où il passait. Ali Mellah décida d’attendre une occasion propice. Cet atermoiement allait lui coûter la vie. Voici comment.

    Au début de l’année 1957 les hommes de Rouget avaient enlevé dans son village Chérif Ben Saïdi, ancien sergent-chef de l’armée française où il avait servi de 1944 à 1955, obtenant lors de ses campagnes trois citations dont une à l’ordre de l’armée. Ils s’apprêtaient à le liquider «pour l’exemple» lorsque Rouget avait décidé de le gracier et d’utiliser ses compétences militaires pour le plus grand bien de l’A.L.N. L’ancien sergent-chef, prenant le nom de Si Chérif, devint très vite lieutenant de l’Armée de libération nationale et adjoint de Rouget et du chef de wilaya, Ali Mellah. Lorsque commença la «campagne d’extermination des messalistes» la wilaya 6 fut chargée des opérations locales puisque c’était sur son territoire que se trouvait le plus grand nombre de cellules M.N.A. Pendant que les hommes de Mohammedi Saïd entreprenaient de nettoyer d'une façon sanglante la zone charnière entre le Sud et la Kabylie, provoquant le massacre de Beni Yelmane (Mellouza) et le ralliement de Bellounis à la France, Ali Mellah donna ordre à Rouget, assisté de Si Chérif, de «piquer» vers le Sud à la poursuite de groupes messalistes en déroute. Rouget rassembla quatre cents hommes, les confia à Si Chérif et -accompagné de ses gardes du corps- précéda sa troupe de trois ou quatre jours dans le long trajet qu’elle avait à accomplir. Non pour «préparer» les cantonnements de ses hommes mais pour rafler dans chaque village les meilleurs morceaux et les plus jolies filles. Rouget avait plus l’âme d’un sybarite que d’un guerrier révolutionnaire! selon certains témoignages.

    Au cours de la longue marche sur les plateaux désertiques du Sud, la caravane F.L.N. commander par Si Chérif fut repérée par un avion de reconnaissance. Une escadrille vint à la rescousse et fit un véritable carnage. Les rafales de mitrailleuse tracèrent des vides meurtriers parmi les hommes de Si Chérif. Celui-ci parvint à s’en tirer et, avec les rescapés, rejoignit son chef Rouget, qui leur donna une nouvelle mission. Là, Si Chérif se révolta. Mais face  a un Rouget menassant ce dernier plie.

    Confiant en sa bonne étoile et plus enclin à jouir des douceurs des villages arabes qu’à attaquer l’armée française ou les messalistes, Rouget reprit sa route, croyant la discipline de fer imposée par l’A.L.N. suffisante pour décourager toute rébellion interne.

    Il oubliait la rancune arabe qui fermentait dans le cœur de Si Chérif. Celui-ci, homme du Sud, rassembla les combattants de sa région et leurs familles. Tous avaient été humiliés par l’attitude méprisante de Rouget et de sa troupe. Il suffirait de souffler sur ces brandons et d’enflammer l’honneur arabe contre ces «Kabyles de malheur» pour les abattre définitivement.

    «Voyez comme ces chefs nous traitent, tonna Si Chérif, ce sont tous des Kabyles. Ils veulent imposer leur loi au peuple arabe. Ils veulent diriger la révolution et se servent de nous comme d’un troupeau qu’on sacrifie. Ils nous prennent nos fusils et nos chevaux... Et vous le savez tous, ils n’hésitent pas à nous prendre nos filles, la pureté de nos familles. Leur obéir c’est changer de colonialisme. Qu’est devenu notre honneur? Sommes-nous des hommes ou de vieilles femmes juste capables d’aller chercher l’eau de la fontaine? Nous devons nous venger..»1 Des cris de haine s’élevèrent de la foule.

    Le mot était prononcé, Si Chérif avait su atteindre le point sensible, frapper l’orgueil des hommes du Sud. En quelques jours il eut la population bien en main. Le sergent-chef devenu lieutenant rêvait maintenant aux galons de colonel, chef de wilaya... En cette optique, son premier souci fut de se débarrasser d’Ali Mellah qui était pour lui beaucoup plus dangereux que Rouget. En effet, le chef de wilaya avait su convaincre la population. Il lui avait fait partager ses objectifs de lutte contre le colonialisme et d’indépendance nationale. Son grade, son attitude sans reproche et la confiance dont il jouissait auprès de nombreux notables constituaient autant d’écueils insurmontables sur la route de Si Chérif. Ali Mellah devait disparaître, il est assassiné le 31 mars 1957 à Oued Bedj, Douar Haidouria, pres de Meliana.2

    Alors L’ancien sergent-chef l’assassina, puis se débarrassa dans le plus grand secret de l’encombrant cadavre. Ce fut ensuite un jeu d’enfant de lancer la population contre les «Kabyles du F.L.N.» si mal représentés par Rouget. Un massacre effroyable se préparait. En quelques jours plus de mille Kabyles, disséminés dans une région immense devenue hostile, furent assassinés. Ali Mellah n’était plus là pour raisonner et convaincre la population de l’inutilité de cette Saint-Barthélemy2 antiberbère. Les femmes et les enfants achevèrent les blessés. Les quelques Kabyles ayant échappé au massacre donnèrent l’alerte à la wilaya 4.

    «Ali Mellah a été assassiné par Si Chérif, racontèrent-ils, mais la population l’ignore. Il a aussi égorgé Rouget, et là, tout le monde a applaudi. Tous les Arabes du Sud sont maintenant entre ses mains. Ils l’adorent. Le pays est désormais fermé aux Kabyles.»3

    Il fallait prendre des mesures d’urgence pour conserver l’unité de la révolution algérienne. Si Sadek, chef de la wilaya 4, décida d’envoyer une «solide délégation» à la wilaya 6, son adjoint politique Si M’hamed, qui devait lui succéder à la tête de la Wilaya 4, son adjoint militaire Si Lakhdar, Tayeb Djoghbali ainsi que le célèbre commando «Ali Khodja» mené par Azzedine.

    Dès l’arrivée en wilaya 6, les trois chefs -des Kabyles là encore, mais la population l’ignorait- menèrent leur enquête auprès des notables et des chefs de village. Le mal venait de Rouget et de sa bande. Ces pirates avaient écumé la région. Maintenant la population sincère était aux mains de Si Chérif.

    Au cours de palabres interminables Si M’hamed entreprit de regagner le terrain perdu. En fin diplomate, il expliqua l’importance de l’unité et le risque que courait Si Chérif. Isolé des autres wilayas il perdrait du terrain.

    Si Chérif, très conscient du péril que représentait la présence des trois chefs de la wilaya 4 et de la force du commando «Ali Khodja» qui avait souvent tenu les parachutistes en échec, prit contact avec l’adjudant d’un petit poste français. Il voulait savoir dans quelles conditions pourrait se produire un éventuel ralliement. Parallèlement il écrivit à Si M’hamed pour lui expliquer comment s’était produit le soulèvement antikabyle. Il signa la lettre: Capitaine Si Chérif.

    Le double jeu était clair. Si M’hamed, qui avait appris les contacts de Si Chérif avec l’armée française, décida de le supprimer. Mais la liquidation d’un traître ne résoudrait pas le problème le plus important. La population resterait toujours hostile et continuerait d’associer le F.L.N. à tous ses malheurs. Il fallait détruire le prestige de Si Chérif aux yeux des notables. Après cela, sa mort serait parfaitement inutile.

    Si M’hamed décida de tenir une grande réunion d’explication à laquelle il assisterait ainsi que Si Chérif, Lakhdar, Azzedine et un représentant de chaque village. Si Chérif répondit à la convocation et arriva fièrement à la tête de ses hommes. Il fallait endormir sa méfiance. Si M’hamed l’accueillit cordialement et le fit asseoir à sa droite à la place d’honneur, Lakhdar se plaça à sa gauche, les notables formèrent le cercle. Azzedine et son groupe de choc assuraient la protection de la réunion et surveillaient les hommes de Si Chérif cantonnés à l’écart.

    Si M’hamed ouvrit la réunion et refit l’historique de toute l’affaire, puis il recueillit les témoignages des chefs de village sur l'inconduite de Rouget et de certains de ses hommes. Elle était flagrante.
    « Qui a tué Rouget?» demanda Si M’hamed.
    Si Chérif n’hésita pas une seconde: «C’est moi, il a fait un tort considérable à notre cause. Il méritait de mourir.» les notables approuvèrent.
    Si M’hamed les rassura et continua d’interroger Si Chérif: «C’est toi et tes hommes qui avez tué le colonel Ali Mellah?»
    Mais Si Chérif protesta. en affirmant qu'Ali Mellah a disparu.
    Pour Si M’hamed la situation était claire, qu’il parvienne à prouver la culpabilité de Si Chérif devant les notables et la population serait retournée. Mais comment y parvenir? Il cherchait désespérément un moyen. Pour l’instant on tournait en rond. Le hasard allait pourtant le servir.

    Si M’hamed avait abandonné le sujet de la mort d’Ali Mellah pour examiner les comptes de la wilaya. Si Chérif fit venir son secrétaire -un jeune étudiant qui le suivait partout- et lui ordonna de faire à haute voix la lecture du «livre de comptes» qu’il tenait soigneusement à jour. Le chef de la wilaya 4 dressa l’oreille lorsqu’il entendit le jeune homme lire: «Dans les poches du capitaine Rouget -exécuté- on a trouvé... » et suivait l’énumération des sommes d’argent et objets personnels découverts dans les vêtements du défunt chef adjoint de la wilaya 6. M’hamed remarqua la satisfaction peinte sur les visages des vieux du village. Elle exprimait la confiance accordée à Si Chérif. Il avait liquidé Rouget mais avait porté en compte son argent personnel. C’était un honnête homme!

    D’une voix monotone l’étudiant poursuivait sa lecture: «Dans les poches du colonel Ali Mellah on a trouvé...» Si M’hamed bondit! Tous les yeux s’étaient tournés vers Si Chérif. En un éclair il avait perdu son assurance. Son visage était devenu blême. Il tenta de se justifier et surtout de gagner du temps.

    Tout le monde se leva. Les chefs au burnous immaculé semblaient désorientés. Si M’hamed avait marqué un point sérieux. Il donna ses instructions discrètement a Azzedine, en recommandant de faire une brèche dans la surveillance du camp pour que Si Chérif puisse s’échapper facilement avec ses hommes.

    Si M’hamed avait raisonné en commissaire politique aiguiser, en se disant que si Chérif Ben Saïdi réussie a  s’explique il pourra peut-être trouver une excuse, donner des alibis qu’il faudra vérifier.Les chefs de village ne seront pas absolument convaincus de sa traîtrise. Tandis qu’en fuyant il signe lui même son crime!

    Effectivement le repas commença sans Si Chérif.

    Azzedine, à l’affût, le vit s’enfuir accompagné de quelques hommes. Il laissa passer une vingtaine de minutes, puis se présenta sous la tente où les notables dînaient en compagnie de Si M’hamed et de Lakhdar et annonce la fuite de Si Chérif avec ses hommes.

    Un immense brouhaha suivit cette révélation. Les notables se concertèrent un long moment, puis se rendent a l'évidance que Si Chérif était un traître. C’était bien lui qui a tué le brave Ali Mellah. Si M’hamed avait gagné. L’unité était réalisée. La wilaya 6 venait de naître dans le sang et la trahison.

    Si Chérif se présenta le lendemain à la S.A.S. de Maginot pour se rallier avec sa bande: vingt réguliers bien armés de fusils de guerre et cent cinquante fellahs munis de fusils de chasse. Le ralliement de Si Chérif fut exploité par le service d’action psychologique qui en conclut que la population du Sud, lasse des crimes du F.L.N., demandait protection à la France en la personne de Si Chérif et de ses hommes. C’est exactement le contraire qui venait de se produire.

    Le chef rallié se vit confier la zone d’Aïn-Bouaf, près de Maginot. Il reçut même l’autorisation de coudre sur ses manches les galons de colonel. Ayant manqué son coup dans l’A.L.N., il le réussissait auprès de l’armée française. L’ambition de Si Chérif était enfin réalisée.

    Si Chérif sera désormais, en ce début 1957, à la tête d'un groupe équipé et encadré sous le nom des FAFM (Forces Auxiliaires Franco Musulmanes).

    En janvier 1961, ses supplétifs ne cache plus leurs inquiétudes quant à l'organisation du référendum face à la question de l'autodétermination. Des inquiétudes légitimes, tenant compte qu'à la différence des harkis, les FAFM n'ont pas la possibilité de se "dédouaner" et à suivre l'armée coloniale en métropole. Une Armée française qui devait quitter l'Algérie selon Si Chérif, dans un entretien confessionnal en tête-à-tête avec le colonel Leguay qui rapporte un témoignage poignant de ce que fut l'Abondon.

    "Dans cette hypothèse, estime Si Chérif, l'Armée française sera amenée à quitter un jour l'Algérie et que les FAFM se trouveront alors exposées à la vengeance implacable du FLN dans la personne de leurs chefs, de leurs hommes, des familles de ceux-ci et de leurs biens ; c'est dit-il 15 000 à 20 000 personnes qui seront assassinées ou dépouillées. Les pertes infligées à la rébellion au moment du ralliement et celles causées depuis, sont telles qu'aucune trêve, même apparente n'est possible".

    Si Chérif se pose des questions sur l'attitude de l'Armée française vis-à-vis de lui, de ses hommes et des familles si à la suite du référendum final, l'Armée venait a quittée l'Algérie.

    Seuls Si CHERIF et son adjoint seront rapatriés.

    ----------------------------------

    1. Yves Courrière, La guerre d'Algérie, Le temps des léopards.
    2. El Moudjahid n°9 annonce en aout 1957 qu'Ali Mellah est "tombé à la tête de ses troupes dans le Sud Algérois"
    3. Saint-Barthélemy: Massacre de protestants qui eut lieu à Paris en août 1572.
    4. http://www.legrand-jacques.fr/

     

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    massyl1
    Lundi 10 Juin 2013 à 23:25

    Très Bien narré! Tous les éléments de cette histoire sont presents dans ce texte

    On découvre les drames de notre guerre de libération!:les causes et  les effets.

    La lutte pour le pouvoir fut la cause de ces drames.

    La reddition de  Adjoul (même s'il est pas comparable à celle de Si Chrif); celle de Habli  ont été provoquée par des dépassement  des dirigeants  de la révolution particulièrement le régionalisme et  la dilapidation  de l'argent  du peuple par certains dirigeants fln à l'étranger(dénoncé par hambli).

    Notre révolution est malheureusement jalonnée de drames, mais cela ne doit pas  nous empêcher de travailler pour l’unité de notre pays pour  son progrès.

    Nous sommes tous  Algériens que l'en soit  Arabe ou Bèrbères ou autres .

    Que l'en soit musulmans ou autres...

    C'est bien de connaitre la vérité sur les drames  notre histoire mais cela doit  nous renforcer  pour bannir à jamais  le régionalisme et le racisme qui sont des  éléments distructeus de notre jeune pays  qui en  voie de former une nation forte.

    2
    Sudiste
    Mardi 11 Juin 2013 à 22:33

    A vous ecoutez le kabyle a tout fait seul  et a lui seul a botté le cul de la France ..En ce moment le Sud Algerien bouge et votre saloperie anti arabe pourrais vous faire perdre le Sud ,mais la France vous a placé la ou vous etes donc l'histoire relate ceux que vous etes et resterez toujours des traites en Puissance et voulez vous une preuve ? comment se fait il que la majorité des harkis en France vienne de votre region ? allez a Perpignan Caracassonne Narbonne ,Pau et voyez les camps de harkis tous parlent kabyles...Le petrole au arabe et les kabyles faite vous touristes .vendre votre cul c'est tout ce que vous savez faire ? non fehrat m'h'enni l'homme qui suce les papy de l'Oas en leur fournissant le Ricard  pitoyable votre comportement..

    3
    aziz3d Profil de aziz3d
    Mercredi 12 Juin 2013 à 01:36

    Calmez-vous m. Sudiste, il s'agit d'histoire et de débat respectueux et instructif ici, alors faite un effort de retenu svp... Nous somme tous algériens, algérien bien avant d'être arabe kabyle chaoui ou mzab ou autre...

    4
    Sudiste
    Jeudi 13 Juin 2013 à 00:28

    Aziz3d

    Pas de soucis ,mais lui avec son blog il provoque et fait la propganade de l'Oas qui chasser l'Arabe en Algerie ,mais c'est fini tout cela ,on leur repondras a tout les haineux qui que ce soit ..Les haineux prendront des coups fini de tuer nos freres er soeurs ..Car la Rue a Paris (en france) nous apparatients c'est fini les ratonnades 

    5
    Yazid M'rah
    Mercredi 4 Septembre 2013 à 01:27

    Pourquoi l'auteur est allé jusqu'à la saint barthélémy ? Etait-il obligé de revenir jusqu'au 16e siècle ? Etait-ce une guerre de religion ? Si c'était le cas, de quelle confession était ce rouget ? L'auteur trouve des circonstances atténuantes à Ali Mellah mais n'explique pas l'inaction pour ne pas dire la complicité avec ce truand qu'il avait pour adjoint, pourquoi ? Il porte la reponsabilité de tous ces drames.

    6
    yougou
    Jeudi 7 Novembre 2013 à 02:57

    ah !!!voilâ le résumé de tout le proléme Algérien, en profondeur, dans cet article qui parle de la wilaya "6". Notre histoire depuis les temps reculés bien avant l'arrivée des Phéniciens et des Romains est ébranlée par les attitudes des uns et des autres de nous qui se cherchent une place confortable dans la fournaises des combats.   Je viens de finir la lecture d'un livre sur les rapports de nos chefs entre eux  à l'époque de l'occupation Ottomane et il en ressort la même chose; que des coups de couteaux derrière le dos. Tout cela au plus grand bonheur des dominateurs de tous bords. Le grand probléme de l'homme algérien est qu'il a appris à mener ses combats sur un seul front. Celui de l'ennemi. C'est bien  mais il a souvent oublié l'ennemi de son propre intérieur. Celui qui sommeille en lui. Celui des jalousies, des coups bas, des trahisons,.... Les peuples qui réussissent sont les peuples de "l'intêret commun" avant tout mais cette devise n'est pas la notre. Nous l'obtienderons le jour ou nous apprendrons à nous regarder en face et à semer  de la pitié dans nos rangs. Et on est loin. De nos jours avec l'abrutissement des masses que nos dirigeants savent bien cultiver et l'orchestration de la divison du socle berbère qui est comun pour tous les algériens  ...ya hasra...mazal oumazal.      Nos boufferons du charbon brûlant et nous étanchons nos soifs du sang de nos propres frères et soeurs.

        Il faut qu'on se le dise:" nous sommes cruels". Je ne sais si c'est l'histoire qui nous a malmené pendant tant de siécles qui nous a hôté notre sensibilité  ou notre fièrté aveugle -qui est née de rien d'ailleurs- qui nous fait croire qu'on est au sommet du monde. Alors modestement disons le nous nous connaissons rien et nous nous maitrisons rien et transformons notre orgueil misérable en une recherche de savoir pour nous rendre compte des catastrophes que nous allons endurer pour mieux les prévenir.

     Thanémirth 

    7
    cheikh
    Mercredi 18 Décembre 2013 à 14:33

    Vous relatez la naissance de la wilaya 6, celle qui n'a existé que sur le papier. Vous occultez le maquis de si Ziane et celui de si haoues.L'aventure de si Mellah ne dura pas plus de 6 mois. La wilaya 6 n'existera qu'à partir de 1957 gräce au raliement de si haoues au FLN.

    8
    massyl1
    Mercredi 18 Décembre 2013 à 21:57

    On doit  savoir  que la  wilaya 6 faisait paritie de la wilaya I; jusqu 'a 1956. la  w6 a été crée après la  rencontre de la  Soummam.

    je  suis totalement d'accord  avec  vous monsieur yougou, en lisant nos livres d'histoire  on a l'impression que nous avons mené la guerre plus entre nous que contre le colonialisme! C 'est triste à dire mais c la réalité  On doit  apprendre à s'unir car c'est par l'union et seulement l'union que nous pouvons construire un état. NOUS patinons sur des  sujets d'identités qui nous amènerons nulle part,  on regarder plus vers l'avenir  que le passé.

    9
    ouchaou mehenna
    Vendredi 20 Décembre 2013 à 17:09

    attention ,ne jamais mettre tous les kabyles dans le meme sac il faut ajouter ghir li ma yestahelch  éspéce d'un abruti.tu mérites une raclée pour te rappeler toutes  ta vie que  toutes les régions des bons et des mauvais . demande pardon a tous nos chouhadas  algériens ils sont morts pour l'unité nationale .signé un fellagas kabyle qui est algérien avant d'etre kabyle.

    10
    zeraoui achour
    Mardi 4 Février 2014 à 18:29
    Dommage que Ahmed rouget à sacrifié ça vie pour que des minables comme toi vivent dans une Algérie indépendant
    11
    zeraoui achour
    Mardi 4 Février 2014 à 19:55
    Écoutez bien imbécile vous avez attaqué tout une montagne d'histoire sous un chapeau caché, et portant notre révolution n'avait pas connu. "les hommes de l'ombre "alors les hommes dont vous venez parler ont été éclairé par l'histoire elle même comme les étoiles au ciel !!!!!!!!!...........
    12
    zeraoui achour
    Mardi 4 Février 2014 à 20:35
    Comme da mouloud mameri l'avais confirme(un peuple sans mémoire est condamnée à revivre son histoire)
    Donc va revivre ton histoire pauvre imbécile
    13
    Yazid M(rah
    Mercredi 5 Février 2014 à 21:50

    @ zeraoui achour

    Vous vous adressez à qui ?

    14
    personne
    Mardi 11 Février 2014 à 19:36

    Dommage.....j'ai l'impression qu'on est pas un peuple..C'est un ensemble de plusieurs peuples, et chacun avec ses propres traditions, culture, mentalité et aspiration. C'est la France qui a mis les frontières à sa manière, sans aucun principe social, politique....Encore dommage. Je  pense que notre  dernière chance est de mettre en place un système fédéral dans un grand pays 'Algérie' et on va tous vivre en harmonie....Se servant de l'histoire, construisons l'avenir.  Merci


     

    15
    Yazid M'rah
    Mardi 11 Février 2014 à 19:50

    on ne peut pas construire l'avenir avec des rougets, ils ont violé de si nombreuses femmes que leurs rejetons nous empoisonnent le présent, alors l'avenir.....

    16
    massyi
    Mardi 11 Février 2014 à 21:58

    C'est triste vraiment triste  d'arriver  à tenir  ce langage séparatiste !après  50 ans indépendance, nous  sommes un pays jeune  notre  nation notre unité n'est pas encore construite  cela ne se fait pas seul, on doit tous participer. Nous somme un peuple qui sort de très longues nuit d'occupations différentes. nous sommes un peuple formé de tribus de sous tribus et de sous sous tribus !  Si on décide de ce fédérer on aura des centaines ou plutot de milliers de fédération chaque douar chaque famille aura sa fédération. Nous avons plus de points communs que de différences Alors  vivant ensemble avec nos points commun tout en respectant nos différences!

    17
    personne
    Mercredi 12 Février 2014 à 02:38

    on sera pas le seul pays qui va avoir ce système de gouvernance....il y a l'Alemagne, le Canada, USA, Suisse...etc. On sera unis. On ne peut pas gouverner Tamnrasset uniquement d'Alger. On n'a pas les mêmes aspirations....c'est pas grave, il faut avoir peur de nos différences.on va se respecter mieux...on peut prendre le modèle de la révolution..ie,en six régions...

    18
    personne
    Mercredi 12 Février 2014 à 02:39
    plutôt il faut pas avoir peur de nos différences
    19
    massyl1
    Mercredi 12 Février 2014 à 08:31

    Mr Personne :Vous Nous  comparez  aux Allemands aux Américains et aux Suisse  C'est top  dire ! Avec toute leurs civilisation et leur avance dans tous les domaines ils ont encore des problèmes : l'Espagne même fédérée elle a des régions qui demandent leur indépendance, les Belges ont des gros problèmes, les suisses aussi, l'Italie a des problèmes avec son Nord tout cela alors qu'ils vivent dans l'abondance  économique, culturelle Imaginez s'ils avez  des peuples comme le notre non cultivé, non citoyen,non tollerant et de surcroit pauvre ! Notre révolution  a réussi grace à une discipline imposée par la force . Seule une unité nationale dans la diversité  nous permet d'être un état stable et pourquoi pas fort. La france  a  construit sont unité par la force et la terreur ils ont imposé une langue aux différents peuples de france et grace  à celà la france est un grand pays fort qui  a sa place dans le monde. Le monde va vers l'unité et les regroupement régionaux pour  devenir plus puissant et nous dans tout cela on pense au morcellement ALLAH YASTER BILEDNA.

     

    20
    Mercredi 12 Février 2014 à 10:46

    Personne: même si il ne s'agit pas d'un espace pour la politique, j'aimerai dire que la plate forme de la Soummam d'aout 56 a justement traité la question de la délocalisation du pouvoir des régions et l'autonomie des Wilayas historiques, et sont arrivé a la conclusion que tu sais surement (la création du CCE et le CNRA) donc j'aimerai qu'on arrête les interprétations des faits historique a tout va;

    j'aimerai par la même occasion rappeler a m. zeraoui achour que le respect est la devise du blogue que j'apricirai vous voir vous y tenir!! si vous avez plus d'information au sujet du rouget serai mieux pour tout le monde que vous partager votre savoir au lieu d'insulté tout le monde!!

    21
    personne
    Jeudi 13 Février 2014 à 02:27

    massy, beaucoup de choses ont été imposées en Algérie depuis 1962, peut-être bien avant. on ne peut plus vivre avec ça. Une personne ou un groupe qui n'a aucun mérite(ni légitimité historique, ni suffrage universel ni l'amour du pays ni intelligence..ils n'ont rien de tout ça) arrive à nous gouverner et à dilapider nos richesses. même notre honneur est allé avec. quant à la langue.  quelle langue que tu veux qu'elle soit imposée..il y a deux langues nationales en Algérie....maintenant ce pouvoir essaye de nous faire comprendre qu'on est un peuple mal éduqué et n'est pas prêt pour vivre libre comme tu  le dis toi-aussi...ça me révolte. L'Algérie est prête, c'est eux qui ne sont pas prêts pour lâcher le pouvoir.....on peut vivre sous un système fédéral s'il y a une volonté politique de ces gens....on n'a rien de moins que les autres peuples. ces gens qui sont au pouvoir n'ont pas fait de révolution. les gens qui l'ont fait, ont été exclus ou assassinés.  En plus, si tu penses que c'est normal qu'on nous impose leur façon de gouverner alors toi aussi tu ferais pareil à leur place.....désolé

    22
    personne
    Jeudi 13 Février 2014 à 02:30
    par rapport aux interprétations historiques, j'ai rien interprété, c'est juste un exemple pour dire que c'est possible de faire marcher l'Algérie avec un système fédéral..merci
    23
    massyl1
    Jeudi 13 Février 2014 à 06:23

    Mr Personne , Si  ces gens là(qui sont à ma connaissance de chez nous) arrivent  a nous gouverner depuis 62 et à faire de nous ce que nous sommes  c'est que nous  sommes soit  un peuple colonisable ou plutôt "dominable"!! ou bien nous sommes bien gouverné!

    nous sommes mal instruit et non mal éduqué car l'instruction nous permet de comprendre le fonctionnement de note pays et celui du monde donc de vivre en harmonie ensemble avec toutes nos diffirences et tout ce qui rassemble

    Concernant les  langues oui il y a deux langues celle qui nous unis tous l'Arabe et celle qui est notre patrimoine commun dont est fier car elle prouve notre existence en tant qu'Amazghe donc enraciné dans cette terre,la langue Amazighe c'est notre âme,  cette langue on doit  la sortir de son isolement politique et régionaliste on doit  la  généraliser d'une manière scientifique pas en l'opposant à la langue  arabe sinon nous continuions à patiner sur place et nous avancerons jamais!  on doit d'abord penser à nous développer économiquement et mentalement  le reste suit à mon avis. Je ne soutien absolument pas les régimes et les hommes qui ont et qui gouvernent  l'algérie  mais nous les avons  laissé gouverner!  

    moi je  voterais pour un dictateur éclairé qui n'existe malheureusement  pas parmi les candidat!!  et je suis top vieux pour me représenter!

    Bonne journée

    24
    personne
    Vendredi 14 Février 2014 à 07:33

    Monsieur massy,

     non et non l'arabe nous unit pas, elle nous désunit plus qu'elle nous unit. Elle est utilisé par le pouvoir pour nous diviser et les pays arabes applaudissent. On est des maghrébins mais pas arabes. Je ne sais pas si t'es au courant de ce qui se passe dans certaines régions de notre pays. il y a des personnes qui comprennent pas l'arabe et se présentent devant le juge ou une administration de son pays et sont obligées de parler en arabe. Désolé, mais la chose qui va nous unir c'est la reconnaissance des  deux langues....T'es en train de me dire que je suis obligé de travailler avec une autre langue qui n'est pas la mienne...je refuse et tu sais très bien que c'est impossible.....à chaque fois qu'on demande la reconnaissance de tamazight, vous nous sortez l'arabe...'arabe a déja sa place, même plus qu'il en faut....vous dites que tamazight, c'est notre patrimoine....mais on va pas la mettre dans un musée. ce pouvoir avait mis les militants dans des commisariats et vous, vous voulez la mettre dans un musée...non et non. sans tamazight, rien ne se fera ensemble.....pendant la révolution, des militants berbères ont mis la revendication de tamazight de côté car ils pensait que c'est pas une priorité et les autres qui pensent autrement, ont été liquidés , mais finalement ils ont été trahis en 1962 par des gens qui n'ont pas fait la guerre en l'occurence boumediene et ce soi-disant président actuel boutef...enfin bref, je pense que vous voulez pas ouvrir les yeux, du moment que vous êtes entrain d'attendre un dictateur pour voter pour lui, cest comme si on est en pleine démocratie....

    25
    personne
    Vendredi 14 Février 2014 à 07:37
    massy, comme dit la chanteur matoub,sans tamazight, oulach oulach oulach(rien rien rien)
    26
    massyl1
    Vendredi 14 Février 2014 à 21:31

    EcoutezMr personne  je vous souhaite bon courage dans votre façon de  lutter pour Tamazight, moi j'ai la mienne. Tout mon respect.

    27
    nordiste
    Dimanche 16 Février 2014 à 10:01

    nghtey

    28
    SUDOUESTISTE
    Dimanche 16 Février 2014 à 10:11

    pour le sudiste, 

    il n y a de harkis que la ou il y a la guerre, c est la theorie de cause a effet, si dans ta region il n y a pas de harkis c est qu il n y a pas eu de guerre, c est a dire vous etes tous des harkis, c est tout.

    29
    zeraoui achour
    Lundi 24 Février 2014 à 19:25
    Je m'adresse à c soi-disant qui prétendent à connaître la vrai histoire à Yazid M'rah,ahmed chafai ( dit rouget) à donner sa vie pour une noble cause qui s'appelle bien sûr l'Algérie indépendant
    30
    malek
    Jeudi 20 Mars 2014 à 10:56
    AHMED CHAFII, de son nom CHAFII la resonnace chafeite egyptienne sonne, le sud algerien a été investi par des egyptiens coptes , juifs musulmans, en alliance avec l'ibadisme politique berbere du sud. la presence du "rouget " dans ces terres arabes ainsi que les "excaction" qu'il aurait commis contre la dignité de ses Algériens du sud arabes de surcroit , releve d'une vision claire et systematique avec ses propres desseins sur la base de ses fantasmes et desirs, et qui a pris les renes du pouvoir , a divisé ce qui été unissable pour sevir et s accaparer hassi messoud et hassidollars
    31
    Mercredi 30 Avril 2014 à 20:20
    @ sudiste. Les kabyles en majorité sont des harkis et racistes et pas seulement avec les arabes algériens,malheureusement sont contre tous les arabes ces fils des espions missionnaires pères blancs de Charles martial Lavigerie. si ils veulent leur autonomie ou l'indépendance,mal a leur mais il faut au,il sache une chose la langue noble l'arabe et l'islam ne bougeront pas de l'Algérie arabe l'affaire et classe? donnons leur indépendance et laissons mijoté dans leur tradition athée mecreantes. vous les kabyles vous-etes a l'origine de tous les maux de notre pays,vous voulez diviser le pays pour assoir votre pouvoir sur les populations arabes, mais nous les arabes algérien nous sommes nombreux,nous sommes majoritaires. Vous les kabyles vous n'êtes qu'un mélange, qu'un résidu de tout vandalo-romano-espano-greco-arabo-egypto-turco-franco. l'Algérie restera arabe et sa langue restera l'arabe et son écriture restera plus que jamais l'alphabet arabe,dehors les traitres a la nation,dehors les francophiles,dehors les harkis collabos. vive l'Algérie arabe.
      • seghir
        Vendredi 2 Octobre 2015 à 19:54
        Va te faire voir conar l'Algérie. N'est a ta mère seu qui parle l'arabe par déracinement. .vous êtes un peuple inviter pour destruction de l'Algérie. Conar .lalgerie n'est pas arab cona .ele as ces racine c'est amazigh tu le veux ou non .vous êtes des complexé pus ete ue hante de l'Algérie. Vous avez détourner. Toute lhestoire de l'Algérie .lalgerie elle n'est pas a Djamel abdnassar ou a oukba bnou nafagh.l'Algérie. Est au hand hommes. Que vous avez oublier abane amirouch hawass crim .bnamhidi et d'autre et d'autre .vous une colira vous voulai faire une identité. Avec la religieux. Parce que vous parler la longue du couron .vous êtes des jetant arabememe pas se vrai arabes .vous voulai faire une histoire. A vous que vous lavier pas .le coloniales. C'est les kabyle et les anrasses qui la. Combatu .pas vous vous êtes des trubune de bani halal .des voyou arabes .vous avez pas d'homme dans lhestoire. De la révolution. Algérien.le clo de wadjda ami serveteure francai vous as inviter une .votre enmis c'est les kabyles vous arriviez. Pas a cheviez. Des kabyles
    32
    personne
    Dimanche 4 Mai 2014 à 19:54

    waw Gabyle, en lisant ton message, on dirait que les kabyles sont venus d'ailleurs. Laisse-moi te dire que c'est tes ancêtres qui étaient biaisés et arabisés, pas les miens. La kabylie est une région qui a gardé son honneur et son nif. Si on a préservé notre culture et notre langue, c'est parce qu'on est fier de nos origines. tous les peuples essayent de garder leur langue. Quant à la guerre de révolution, va voir combien de colonels a enfanté la kabylie comparativement aux autres régions...mais tout mon respect pour ces régions (surtout chaouia qui a gardé sa langue aussi). Quant à l'islam, va faire un tour en kabylie, tu verra, c'est quoi le vrai islam basé sur la paix et le respect. pas l'islamisme qui a terrorisé l'Algérie, et maintenant la Kabylie avec l'aide de tes chefs qui sont au pouvoir. La kabylie n'a pas voté pour le FIS en 1991, c'est vous la cause de toutes ces conneries que vit l'Algérie. On a pas voté pour  ce pouvoir militaire qui terrorise les populations....tu dis qu'on est racistes, tu te trompes, on t'a  élevé à détester les autres. La kabylie croit à l'ouverture d'esprit, on aime apprendre les autres langues, c'est une richesse. Vous vous cachez derrière l'arabe et l'islam, alors que tes chefs (boutef et co) ont vendu l'Algérie pour la France et USA et tu applaudis. Une dernière chose, la majorité des kabyle ne veut pas d'autonomie...quoi qu'en démocratie, on doit respecter tous les avis.....la kabylie a payé un prix lourd pour l'indépendance de ce pays et tu viens toi, avec ton ordi pour l'insulter.....mets un peu de rahma dans ton cœur.....Si vous voulez qu'on soit d'accord que les deux langues soient respectées et un bon islam en Algérie, ok,sinon rien ne se fera sans tamazight......C'est le statut ko, et les corrompus continuent à dilapider les richesses de ce pays et toi t'auras rien, moi non plus. sauf si t'es parmi eux.....moi, je reste f'hel......merci 

      • Mercredi 6 Avril 2016 à 13:38

        @ Seghir.  Ya ould  qahba nous les arabes nous sommes vos maitres, vous les kabyles mécréants  kouffar ennemis de Dieu, mangeurs de sangliers, vous les kabyles  vous êtes majoritaires en traitrise et harkisme     kabyles  de mecs couilles.  Tfouh.... mauvaise graine.

         vous les kabyle vous avez la langue longue comme des putes

        larguer si vous pouvez.  chemayette.

    33
    Mardi 6 Mai 2014 à 15:05
    waw personne. enlever la poutre qui est dans ton œil, avant d'enlever la paille qui est dans celui de ton prochain ? que chacun commence par balayer devant sa porte avant de juger les autres ce qui veut a peu près la même chose? Ce que devraient faire pas de mal de Kabyles avant de critiquer autrui?. vous nous cassé les couilles avec votre dialecte ? Amazigh? L
    le tamazight n,est que du mélange farci a qui on a enlever les mots d'origine arabes par racisme et arabophobie ? ce berberisme. (barbare) empêchant le destin de l'Algérie de se réaliser ? ces kabyles paresseux qui ne savent qu'être menteurs, grossiers,hypocrites,traitres Makistes, et vulgaires,au lieu de travailler,soigner,développer... le dialecte kabyle (kabyloutchi) ce n'est qu'un prétexte ? C'est l'arbre qui cache la forêt. des catalans, des vlaams, des bretons, des corses, des kabyles, fort intéresses par la réf. en Crimée ? pauvres kabyles vos ancêtres les gaulois ! ! !. le méchant loup veut manger mère poule, mais elle lui propose un peu de soupe au caillou donne seveur merveilleuse, mais il doit cuire longtemps très longtemps. pauvres kabyles vos ancêtres les gaulois..........
    34
    massyl1
    Mardi 6 Mai 2014 à 22:02

    Je ne connais pas votre niveau intellectuel mais Avec  ce genre   de discutions l'Algérie  ira droit tête  dans le mur! A lors réfléchissez avant qu'on soit tous  K.O

    35
    personne
    Dimanche 11 Mai 2014 à 03:02

    gabyle, quel niveau! après les insultes et des propos racistes...tu nous traites de paresseux...Je rêve...j'ai pas envie d'argumenter avec des gens comme toi , mais vas lire ton histoire...en Kabylie, celui qui nie ses origines, est un âne, avec tous mes respect à cet animal utile....ne le prends pas comme une insulte car c'est pas mon but....ON EST LES ORIGINES DE NOTRE PAYS QUE TU LE VEUILLES OU NON. ON A PAYÉ UN PRIX FORT POUR SON INDÉPENDANCE....VOUS N'AVEZ PAS D'AME, LES VRAIS ARABES SONT EN ARABIE...D'AILLEURS ILS VOUS AIMENT  PAS, et toi tu veux être plus arabe qu'eux....quant aux gaulois, je les emmerde comme nos valeureux maquisards les avaient emmerdé en 1954 et bien avant....tu connais très mal les kabyles.....c'est Krim qui a refusé de céder la Sahara aux français ya bouqouqou! vas lire ton histoire, t'es inculte ou un fou ou peut-être une personne qui sait tout et nie tout, et c'est encore plus grave...donc un ignorant.....

     

    36
    Dimanche 11 Mai 2014 à 09:34
    @ personne. le traitre a son coup ? en agitant le. Spectre du complot berberiste kabyle ourdi par le colonisateur, les indigènes espèrent ramener les brebis égarés au sein d'un front arabe et noir plus cohérent pour un combat ethnique contre le colonialisme, pour les nationalistes arabes qui ont conçu ce raisonnement, la culture kabyle et son dialecte sont une invention de la France coloniale destinée a semer la discorde. un bon kabyle est donc arabophone, sinon c'est un traitre avec un tel raisonnement, ou en déduit que les discriminations engendrent l'intolérance imaginaires ont besoin a leur tour de boucs émissaires. voilà pour certains kabyles racistes odieux. fiel, malveillance, venin, acrimonie, animosité, horreur, répugnance, détestation, répulsion, aversion, dégout, execration, ressentiment, hostilité, ranceur, rancune, antipathie, inimitié, aigreur, violence, ennemi, viruleule, racisme, extrémisme, cruauté, et vengeance. la haine pousse certains kabyles a n'être que les ombres d'eux même. certains kabyles le sont pcq leurs parents étaient racistes odieux? le racisme gangrène de la nation. moi je suis fier de mes parents qui ne m'ont pas éduqué dans ce système odieux? et j'ai fait de même avec mes fils. on peut très bien se venger sans tuer il y a tout un art de la vengeance et il se pratique avec lenteur, sadisme,hypocrisie,fourberie, souvent sans faire couler une seule goûte de sang ? la haine n'est elle pas aussi douloureuse que l'amour? Celui qui déteste son semblable s'enchaine a sa rencune,se fait prisonnier de son ressentiment il n'est plus un homme libre. alors mrs, les subversifs rebelles séparatistes si vous avez l'impression de ne pas pouvoir y faire grand chose, tentez l'expérience de dormir avec un moustique... ah vous verrez lequel des deux empêche l'autre de dormir.
    37
    massyl1
    Lundi 12 Mai 2014 à 09:12

    Mrs personne et Gabyle vous êtes comme deux béliers ou deux boucs qui "s'encornent" ou s'attaquent de fronts!, ils finissent les deux KO.! Alors encorné plutôt le sous développement  intellectuel et  matériel de notre pays :                                            qu'est ce qui change d'être Kabyle ou arabe?  Existent ils des gènes d'arabes et de Kabyles?  au lieu de chercher vos races vous faites mieux de chercher comment fabriquer une aiguille un bouton une ampoule une voiture ou seulement et essentiellement construire un individu un Homme qui réfflchit qui ne jette sa poubelle là ou il ne fautpas; qui conduit correctement; qui ne gaspille pas l'eau qui respecte la nature(arbres fleurs) qui respecte les autres : femmes et hommes et animaux !

    38
    Mardi 13 Mai 2014 à 15:28

    Mr. massyl 1. un vieil indien explique a son petit fils que chacun de nous a en lui deux loups qui se livrent bataille, le premier loup représente la sénérité, l´amour,la paix et la gentillese. le second loup représente la peur,l´avidité et la haine. lequel des loups gagne? demande l´enfant, celui que l´on nourrit répond le grand pére?.  dieu dit : ils diront a leurs peaux : pourquoi avez vous témoigné contre nous? elles diront c´est dieu qui nous a fait parler, lui qui fait parler toute chose, c´est lui qui vous a crées une premiére fois et c´est vers lui que vous serez retournés. mais les hypocrites ne comprennent pas.  merci.

    39
    personne
    Mardi 13 Mai 2014 à 20:15

    Je respecte tous les algériens qui respectent les autres....qui a parlé de séparatisme! je suis algérien et je suis fier de l'être....je suis kabyle, je demande qu'on traite ma culture à sa juste valeur....c'est tout., j'ai pas demandé la lune....Gabyle, tu te rends compte que t'es entrain de refuser un droit à quelqu'un qui devrait avoir les même droits que toi....relis-toi et vois quels sont les termes négatifs que t'as utilisés....tu me traites de séparatiste, je suis pour une Algérie indivisible respectueuse de sa diversité; je t'ai donné l'exemple l'autre fois en te disant que c'est Krim Belkacem qui a refusé de céder le sahara pour la France....Ne me parle pas de la France, car je vomis le colonialisme, tu sais que c'est de même pour tous les kabyles, ils ont payé un prix fort pour ce pays....je ne suis pas haineux, au contraire...tu dis qu'un bon kabyle est arabe!!!! tu es fou, il y a pas un bon ou un mauvais kabyle, il y a un kabyle. Qu'il soit bon ou mauvais, c'est pas le sujet. il y a du bon et du mauvais partout......quant à la culture ou la langue berbère, ce n'est pas un dialecte, c'est une langue et une culture, respectée partout sauf par des gens comme toi, et je comprends pas pourquoi...on n'est pas obligé d'être tous des arabes ou tous des berbères pour vivre ensemble.

    Quant à Massyl1, je n'ai pas de leçon à recevoir de personne....tu essayes de te mettre au-dessus de tout le monde, un peu de modestie, ça tue pas...je ne cherche pas ma race, je demande qu'on respecte ma culture comme je respecte toutes les autres, sans haine et sans mépris....Quant au développement économique, parle plutôt aux gens qui te gouvernent, moi, je fais ma part des choses...ils dilapident les richesses de ce pays et ils essayent de faire comprendre aux gens que c'est la faute des algériens qui sont moins ingénieux que les autres....le mal de ce pays, c'est la dictature et le ridicule de ce pouvoir agonisant à l'image de son président malade, qui sème la haine entre algériens....vous avez un grand raciste à la tête de ce pays...

    amicalement....

    40
    KARIM
    Jeudi 5 Novembre 2015 à 16:46
    Messieurs:
    pour construire notre pays il nous faut s'unir , attention cette chanson kabyle-Arabe est un virus qui empoisonnent notre pays , heureusement, que ce problème à été laissé en instance durant la révolution ,si nom l'indépendance ne sera jamais connue et pour monsieur qui insulte les kabyles dommage pour lui car est un ignorant car celui ci est télécommandée comme une machine et sa mémoire
    est exigüe pour fonctionner et de donner ce qu'il faut pour le bien être d'autrui et de ma part, je te signale que l'islam est propagé par la volonté des berbères (Tariq Ibnou Ziad) malheureux pour toi frère, malgré que tu es arabe car moi nom plus. Merci
      • Vendredi 1er Janvier 2016 à 18:42

        je vais vous une chose, en Kabyles il y a une partie descendants des vandales, ils ne sont ni amazigh ni arabe, la preuve est la??? ces kabyles descendants de la race Romano - Greco - vandalo-franco, ces kabyles traitres aiment le Venise de colonisé, ces traitres kabyles sans foi ni loi  tournent le dos a l'hymne national Qassamen de un million cinq cent milles chouhadas  aucun respect a nos glorieux moudjahidines, aucun algérien digne de ce nom n fait ce geste odieux et honteux de tourner le dos a l'hymne national Qassamen et au drapeau  national vert blanc saignant l'étoile et le croissant rouge. ces traitres kabyles ils ont créer leur drapeau un état dans l'état, ils veulent diviser le pays ces félons teaitres???.   les algériens arabo-berbères se reprochent au monde arabe et les kabyles odieux racistes aux allures fascistes se reprochent aux Franco-sionistes leurs maitres.

        les kabyles n'ont rien d'amazigh, descendants de la vandale. traitres a la patrie, haineusement votre.   vive Chaouias vive les arabes, vive l'Algérie arabe.

    41
    malek
    Dimanche 8 Novembre 2015 à 07:42

    en plus la wilaya 6, au dela des chamailllederies dramatiales, connu des actions qui lu idonnerent grande envergure, le pourvoillement en armes apr les commandants abdelkader el mali, belhouchet et messadia, ... 

    42
    malek
    Dimanche 8 Novembre 2015 à 07:52

    le jour ou vous prendrez conscience la régulation mossadienne entre la france et l'egypte dans le drame algérien qui devait resulter d'un pays qui heriterait du vaste sahara petroliers et surtout ne sachant point comment s'y prendre..un petrole qui profita a une caste francaise et ses commis algériens bien plus que qu'ils ne l'auraient esperer si la france coloniale demeura en algerie..

    43
    Mercredi 6 Avril 2016 à 13:16

    @ Seghir, Ya ould qahba.  nous les arabophones nous sommes vos maîtres, l'Algérie restera arabe!!!

    vive les arabes, a bas les kabyle traitres harkis, mangeurs de sangliers, bougnouls de vos maitres les français!!!  mauvaise graine!!! Kouffar mécréants.

    K'azul falaouane.

     nous les kabyle akka de Sidi gallois devenus fils des pères  blancs, on veut libérer le tourisme pour nos maitres les vieillards pédophiles français, nous aimons vivre comme les touristes blancs, l'homosexualité et le mariage gay, nous voulons que les femmes kabyles sortent dans la rue comme le printemps tunisien c'est la saison ou nos femmes ont des envies folles et veulent se déshabiller et s'éclater dehors  et nous  les kabyles de Sidi ballois nous sommes tolérons, nous ne voulons pas rester  comme les touarègues danser la danse des singes aux touristes blancs.

    kabyles  de Sidi bâlois nous sommes des traitres, nous sommes des harkis. Tfouh....

    44
    Mercredi 17 Août 2016 à 04:45

    Hi,<a href="http://www.luxus-immobilien.es">nike air max 90 baratas</a> just wanted to tell you, I loved this article.<a href="http://www.bolsastejidotela.es">zapatillas nike air max baratas</a> It was practical. Keep on posting!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :