• Tag batna

    Résultats pour la recherche du tag batna :
  • La guerre de succession dans les Aurès PAR: Ouanassa SIARI-TENGOUR « Pour comprendre les révolutions et ceux qui y participent, il faut à la fois les observer de très près et les juger de très loin. » Simon Bolivar[ 1] Entre le 1 er  novembre 1954 et la nomination de Cherif Mahmoud...

    Lire la suite...

  • Carte géographique militaire de l'A.L.N Wilaya I Une carte géographique du P.C militaire ALN de la Wilaya I, qui représente la région qui s'étend entre Biskra et Ariss, elle servira pour la Bataille de "Ghar Ali Ouaissa", sous les commandes de Moustefa Ben Boulaïd et Belgasmi Mohamed Ben...

    Lire la suite...

  • ...se sont fondus dans la campagne. Le soleil inonde maintenant le cirque. Deux corps restent seuls, étendus sur le bas-côté de la route. Il n'y a plus un bruit, Mme Monnerot reprend ses esprits. Une douleur atroce la taraude au flanc gauche. Elle ouvre les yeux. Guy, exsangue, ne geint même plus....

    Lire la suite...

  • BATNA (AURÊS), 2 HEURES Le camion de Saïd transportant les hommes de Hadj Lakhdar s'est arrêté sur la route de Lambèse à un peu plus de deux kilomètres de Batna. Vingt-six hommes sous la direction de Hadj Lakhdar, Bouha, Messaoudi et Bouchemal vont attaquer la capitale de l'Aurès et...

    Lire la suite...

  • Abdelhamid MEHRI, raconte l'histoire de l'explosion du magasin de BATNA Une explosion gigantesque dans un magasin de chaussures face à une commissariat de Batna aurais pu avoir des conséquences catastrophiques sur le MTLD et aurais porté un coup fatale à l'OS et à la révolution en...

    Lire la suite...

  •   Ben Boulaïd avait besoin de faire le point. Ses incessantes allées et venues d'Alger à Batna, de Batna à Alger, les tournées dans l'Aurès ne lui en laissaient pas le temps. En ce bel après-midi de septembre, assis au milieu des touffes de thym, d'alfa sauvage, abrité du vent par les...

    Lire la suite...

  •   Arris, Novembre 1954   Une automitrailleuse patrouille dans une rue d'Arris, le 8 novembre 1954, une semaine après la vague d'attentats qui a secoué tout le territoire algérien. Très tôt le matin, le lundi 1 er novembre, un autocar assurant la liaison Biskra-Arris, au cœur du massif de...

    Lire la suite...

  • ...Novembre 1954 un groupe de dix-huit "combattants" -selon la légende d'origine-, capturès par les parachutistes entre Batna et Arris, et emmenés dans des véhicules militaire en direction du P.C du général Jean Gilles, pour intérogatoire. Les hommes vêtus de la traditionnelle Cachabia et du...

    Lire la suite...